Pourquoi visiter le musée d’Orsay?

Connaissez-vous l’Orangerie ? Bien entendu, ce n’est pas une espèce d’oranger, mais bien un musée partenaire du musée d’Orsay. Il y a des billets donnant l’accès aux collections permanentes des deux musées le même jour. Et c’est là une belle colombe blanche sortie à la volée du chapeau melon du musée d’Orsay ! Si vous le visitez, vous en trouverez d’autres…

le batiment du musée d'Orsay de Paris

Le corps du musée en dit déjà long sur son côté magique : qui aurait pu croire qu’une architecture métallique à la stature de l’âge du chemin de fer de 1898 aurait pu inspirer en 2014 ? Victor Laloux, son auteur, peut-être. Encore que c’était pour une gare, la gare d’Orsay, qui n’existe plus. Mais nous admirons encore la beauté de son art, dans son état de mort, depuis un musée vivant , galerie flamboyante des plus beaux coups de cœurs artistiques entre 1848 et 1914.

Et qu’est-ce qu’on y trouve ? D’abord, laissez-vous guider à travers la Salle des pas perdus, au milieu des sculptures en terre cuite et en plâtre. Touchez fortement du regard les sculptures de ces esquisses des génies comme Charles Cordier ou Paul Belmondo. Ensuite, descendez au Rez-de-chaussée des néoclassiques et des romantiques. Courbez-vous sous la beauté des Glaneuses cassées en deux par le travail agricole, immortalisées sous le pinceau de Jean-François Millet de l’école Barbizon.

Puis, remontez auprès des impressionnistes et des postimpressionnistes. C’est au troisième niveau de l’édifice que vous trouverez les soixante-dix peintures de Vincent Van Gogh, dessinés durant les deux derniers mois de sa vie. Visitait-il déjà le troisième ciel biblique ? Vous y trouverez aussi la fumeuse peinture La Gare Saint-Lazare de Claude Monet, conçue dans une ossature métallique dure et une épaisse fumée. Et enfin, arrêtez-vous, comme en cours de route, au niveau médian. Le niveau des symbolistes, naturalistes et des arts décoratifs. C’est la pièce de l’art monumental de l’art officiel de la 3ème République. Et pour la symbolique, bien plus encore.

Par exemple, une photographie de Baudelaire, qui apparait à moitié derrière Arnaudet, volontairement, peut-être…pour porter comme un pied-de-nez moqueur à la photographie qu’il ne détestait pas complètement. Qu’est-ce que cette acquisition, vieille de 153 ans, pleine de polémique et de curiosité de 2014, fait-elle au musée d’Orsay ? Allez donc au musée d’Orsay, peut-être est-ce vous qui lèverez ce mystère…

Il y a énormément à découvrir dans le musée d’Orsay. Des œuvres uniques qui viennent du musée du Louvre, du musée du Jeu de Paume et du musée national d’Art moderne. Pourtant, on peut y trouver des acquisitions du musée national du Luxembourg. Découvrez donc plus de 80 000 dessins, dont la plus neuve (2005) toise sereinement les plus vieilles (autour de 1820). Ancienne gare d’accueil des prisonniers à la Libération, le musée d’Orsay emprisonne délicatement sous ses 12 000 tonnes de structures métalliques et 35 000 m2 de verrières et de parois vitrées, le parfum réel de l’art vrai d’un siècle passé.

Plus d’informations : www.musee-orsay.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *