Des lignes, des courbes et de la technologie: le mondial de l’automobile de Paris

Rendez-vous du 4 octobre au 19 octobre 2014, Parc des expositions de la porte de Versailles, Paris. Comme à Barcelone, Bruxelles, Detroit, Francfort, Genève, Tokyo, des constructeurs sont au rendez-vous à Paris. 300 marques, 23 pays, 80 000m². Lignes, courbes se mêlent avec technologie et vitesse. C’est le Mondial de l’Automobile de Paris, anciennement appelé Salon de l’Automobile de Paris.

Affiche du mondial de l'automobile de Paris

Il n’est plus question de parcourir, comme lors de la première édition de 1898, une distance pour prouver sa capacité de se mouvoir. Plutôt, voir et se faire voir, c’est maintenant toute la question. Parce que l’automobile est devenue un objet d’art. Le symbole extérieur de richesse et du goût expert du luxe se trouve maintenant dans l’écrin de la mécanique auto. C’est sûr le Mondial de l’Automobile de Paris va vous faire voir de toutes les couleurs.

Avec ses plus de 1,4 millions de visiteurs, le Mondial de l’Automobile de Paris va plus vite que ses confrères, les Salons de l’Automobile de Barcelone, Bruxelles, Detroit, Francfort, Genève, Tokyo, Shanghai et Pékin. Les constructeurs automobiles ne réservent que des marques inédites pour Paris. Des Guest Stars. Au-delà d’exposer leur virtuosité, les marques automobiles laissent souvent se dévoiler dans la présentation de leurs nouveaux modèles les désirs et les rêves soigneusement cachés de l’automobile. Des mises en place arrogantes, dans des décors présomptueux, pour vous faire découvrir des prototypes qui exaspèrent désespérément votre orgueil : le plaisir des yeux satisfait du début à la fin, à cause des modèles, des marques, des couleurs et des formes de voitures.

D’ailleurs, en parlant d’arrogance, la Lexus NX fera sa première européenne à Paris en tentant de titiller les BMW X3, Audi Q5 et Mercedes GLK, avec un style acéré dans la lignée du concept LF-NX. La Volkswagen Golf R se vantera peut-être sous sa version 360 ch préparé par Oettinger. Aston Martin ressuscitera sa berline de luxe à Paris : la Lagonda, sous une ligne inspirée de son ancêtre des années 1980. La Citroën C4 Cactus Airflow Concept présentera orgueilleusement une motorisation hybride essence-air comprimé, aérodynamique revue avec cure d’amaigrissement qui carbure à 2 litres aux 100 kilomètres. Venez voir d’autres…

Tous les types de véhicules y sont représentés : utilitaires, d’entreprise ou encore de compétition automobile. C’est le Mondial de l’Automobile de Paris. Il se tient tous les 2 ans. C’est une réelle compétition : c’est à qui représente le mieux la voiture du futur et du présent. Avec ses gros intérêts économiques, la page n’est pas à la rigolade. La tendance est d’écrire avec la plume de la technologie trempé de l’encre écologique, comme nous le montre le site eco-transport.fr sur les moyens de transport écologiques. Versailles reste le lieu impérialiste des révolutions perpétuelles impossibles : relever le défi d’innover inlassablement sans perdre haleine est la clé du Mondial de l’Automobile de Paris. C’est aussi l’une des rares exposition-vente dans le monde dont le vocabulaire reste inlassablement très perturbant : voitures électriques, voitures intelligentes, concept-cars, voitures hybrides, biocarburants… Vous êtes toujours à la ligne ?

Même si vous ne mordez pas la ligne, en ce qui concerne le Mondial de l’Automobile de Paris, vous reconnaîtrez qu’il faudra absolument vous courbez tout le long de votre visite. Bien sûr, d’abord parce que ce sont des modèles uniques venus du monde entier. Très loin de la photosphère que représentent ici les médias consacrés à l’automobile avec leurs vidéos et autres photos, vous voici dans le cœur convectif de l’automobile. Alors oui, vous vous courbez. Pour reconnaître le mérite des ingénieurs et autres créatifs. Courbez-vous pour regarder de plus près le design et la forme. Courbez-vous pour démarrer l’engin. La ligne rouge de l’imperturbabilité est impossible à franchir ici.

En plus de ceux des automobiles, les lignes de goodies et les courbes des hôtesses sont tout aussi belles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *